Accueil du site > Actions > Culture, sport, jeunesse, tourisme > Archives départementales > Extension des archives départementales

Extension des archives départementales

Mise à jour 7 juin 2011.

Thèmes Culture Patrimoine

C’est la fin des travaux aux Archives départementales du Cher. Après l’ouverture du Musée de la Résistance et de la Déportation en octobre 2010, les Archives bénéficient désormais d’un nouveau magasin de stockage, et le public d’une salle de lecture agrandie et réaménagée et de nouveaux espaces de travail.

Le bâtiment des archives départementales était à saturation. Les magasins de conservation (près de 20 km linéaires) n’offraient plus qu’une année environ d’accroissement. Les espaces de travail, conçus pour 14 agents, en accueillent aujourd’hui plus du double. L’accueil du public devait répondre à de nouveaux besoins. De plus, le bâtiment actuel abritait également le service départemental du patrimoine qui a besoin de bureaux supplémentaires et d’une salle de documentation pour l’accueil du public.

Pour ces raisons, les Archives départementales ont fait l’objet d’une restructuration et d’une extension :

  • La restructuration concerne l’organisation du bâtiment, la prise en compte de missions nouvelles, la réorganisation fonctionnelle interne,
  • L’extension concerne essentiellement un nouveau magasin de stockage, la reconfiguration et l’agrandissement de la salle de lecture, ainsi que des espaces de travail supplémentaires.

Les espaces d’accueil du public

Le public vient de plus en plus nombreux, nécessitant davantage d’accompagnement et de suivi dans la conduite de ses recherches. La nouvelle salle de lecture, espace entièrement restructuré et agrandi, offre un nombre supérieur de places dédiées à la consultation de divers supports. La consultation des supports multimédia, de bases de données et de supports de substitution (cédéroms, DVD, accès direct à un serveur dédié à la communication) va peu à peu se développer parallèlement à la consultation des documents originaux. Un espace réservé à la consultation des documents graphiques, qui faisait défaut, apporte de nouvelles possibilités d’exploitation des supports de grand format.

JPEG - 446.1 ko

Un effort très important a été fait pour développer le secteur de l’action culturelle, toucher des publics plus larges. Les activités prennent deux formes :

  • L’action pédagogique en direction des scolaires. Il est proposé aux enseignants des choix de documents, sur des thèmes définis, sous la forme de dossiers pédagogiques. De plus, ce secteur permet d’accueillir des groupes pour leur présenter les missions de la direction, pour leur faire visiter une exposition ou pour les faire participer à des ateliers. Une nouvelle salle, plus spacieuse, offre des conditions d’accueil améliorées tout en permettant le développement d’activités nouvelles.
  • L’organisation d’expositions, qui a pour objet de faire découvrir les ressources des archives départementales et du patrimoine. La nouvelle salle d’exposition plus adaptée se situe à proximité d’un espace d’accueil et de détente du public. Des zones de préparation et de montage d’exposition (ateliers, salles de stockage et de transit) étaient également nécessaires. Ces aménagements devraient permette de présenter au public des pièces prêtées par les grandes institutions patrimoniales (respect des conditions de sécurité et de conservation).

Les espaces de stockage

La capacité prévisionnelle nécessaire de stockage des documents a été évaluée à 360 mètres linéaires (ml) environ par an (moyenne réalisée sur les dix dernières années), soit 9 000 ml sur 25 ans, 10 800 ml sur 30 ans (on estime en moyenne à 100 ml d’archives versées par an pour 100 000 habitants).

JPEG - 603 ko

Les nouveaux magasins offrent maintenant une capacité de stockage supplémentaire d’environ 10 000 ml ; il s’agit de trois magasins équipés de rayonnages mobiles, un magasin de rayonnages fixes, ainsi qu’une nouvelle salle des cartes et plans de 200 m2 chacun.

Un nouvel espace est dédié à la conservation des supports multimédia.

Les espaces de traitement des archives

Le développement des missions d’accueil du public a entraîné l’émergence de besoins nouveaux aux plans qualitatifs (espaces spécifiques) et quantitatifs (espaces de travail insuffisants en nombre et en surface).

Les espaces de traitement des documents (zones destinées au tri, classement, reconditionnement, et l’accueil des versements) étaient très insuffisants et inadaptés. La création de locaux plus spacieux et mieux adaptés permet de disposer d’un outil efficace et pérenne.

Les travaux

Le démarrage des deux tranches des travaux a commencé en juin 2009, et se sont achevés en juin 2011.

  • Première tranche, dite « extension est » : il s’agissait des travaux d’extension (nouveau silo et magasins de conservation, salle de tri, bureaux de traitement des fonds, ateliers de restauration) et des travaux de restructuration (salles de lecture, bureaux, espaces de travail, circulations) ;
  • Seconde tranche, « extension ouest » : elle comprenait les espaces dédiés à l’accueil du public hors salle de lecture des archives (salle de documentation du patrimoine, salle d’exposition temporaire, pré-accueil général, salle de réunion, patio), locaux dédiés au « pôle image » (numérisation, PAO, conservation préventive des supports photographiques), ainsi que les bureaux administratifs au premier étage. S’y ajoute, le musée de la Résistance et de la Déportation (exposition permanente et centre de ressources sur la Seconde Guerre mondiale).
JPEG - 654 ko

La surface globale des bâtiments était de 6 350 m2, l’extension apporte aujourd’hui une surface supplémentaire de 3 742 m2 (dont près de 1 000m2 pour les espaces de stockage).

Le financement

Le montant global de l’opération est de 8,2 M €, incluant l’extension et la restructuration des Archives et la création du Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher inauguré en octobre dernier.

Ce financement est réparti comme suit :

  • Conseil général du Cher : 6 933 000 €
  • Région : 497 000 € (pour le musée uniquement)
  • État : 770 000 €

Archives départementales

Rue Heurtault de Lamerville
18000 Bourges

Tél. : 0248558260

Web : http://www.archives18.fr/

Le public est accueilli dans une salle rénovée de 40 places et une nouvelle salle multimédia de 25 places pour la consultation du cadastre, des registres paroissiaux et de l’état civil numérisés.

Horaires d’ouverture :

  • du lundi au vendredi
  • de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30

Portfolio