Accueil du site > Actions > Culture, sport, jeunesse, tourisme > Archives départementales > Inauguration du Musée de la Résistance et de la Déportation du (...)

Inauguration du Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher

Mise à jour 25 octobre 2010.

Thèmes Culture Mémoire Patrimoine

Le Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher est un lieu unique pour que les générations d’aujourd’hui et de demain se l’approprient.

L’entrée en résistance, les maquis, la répression et la déportation, les valeurs de la République, sont abordées dans une muséographie et une scénographie moderne au sein de quatre espaces où les visiteurs sont invités à connaître les faits et à découvrir les acteurs de cette époque.

Le musée qui ouvre ses portes au public le 25 octobre 2010 est inauguré le 18 octobre. C’est l’occasion pour le Département d’accueillir deux grandes figures de la Résistance nationale, Raymond Aubrac et Jean-Louis Crémieux-Brilhac lors de deux conférences-débats avec les collégiens du Cher à Bourges et Vierzon, accompagnés par des résistants et d’anciens déportés du département.

Conférence-débat avec Raymond Aubrac à Bourges

NB : Initialement prévu, Raymond Aubrac n’a pu se rendre à Bourges pour la rencontre avec les collégiens et l’inauguration du musée.

Cette conférence se déroule à l’IUT de Bourges et accueille Raymond Aubrac, Pierre Ferdonnet, Maurice Renaudat, Ginette Sochet. La conférence est animée par Guy Krivopissko, Directeur du musée de la Résistance nationale de Champigny.

Raymond Aubrac

Raymond Samuel est né en 1914 à Vesoul, Haute-Saône. Aubrac est l’un de ses pseudonymes de la Résistance. Ingénieur dans le civil, mobilisé en 1939, il est fait prisonnier en juin 1940 par les Allemands. Il s’évade, et avec sa femme Lucie, épousée en 1939, il gagne la zone Sud.

Il participe à la mise en place du Mouvement Libération-Sud aux côtés d’Emmanuel d’Astier de la Vigerie. En 1942, il est choisi pour participer à l’état major de l’« Armée secrète ».

Après une première arrestation suivie d’une évasion, il est arrêté le 21 juin 1943 à Caluire en même temps que Jean Moulin lors d’une réunion. Son épouse organise sa libération lors de l’attaque d’un convoi qui le ramène en prison. Ils rejoignent par la suite la France libre. Raymond Aubrac devient commissaire de la République à Marseille à la libération.

Conférence-débat avec Jean-Louis Crémieux-Brilhac à Vierzon

Cette conférence se déroule au Mac-Nab à Vierzon et accueille Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Léonard Fitch Radcliff, Abel Béguin, Louis Duroir, Jean Guyager. La conférence est animée par Alain Leclerc, Archiviste de la Ville de Vierzon.

Jean-Louis Crémieux-Brilhac

Né à Colombes en région parisienne en 1917. Jean-Louis Crémieux prit le nom de Brilhac dans la Résistance.

Entre juin 1940 et son arrivée à Londres en septembre 1941, il vécut une véritable odyssée. Fait prisonnier par les Allemands, il est envoyé en captivité à l’est de l’Allemagne, mais s’évade au jour de l’an 1941.

Il réussit à gagner l’URSS, où il est emprisonné, puis envoyé dans un camp. En septembre 1941, deux mois après l’entrée en guerre de l’URSS contre l’Allemagne nazie, il est libéré par les Soviétiques et convoyé, avec d’autres Français, jusque Londres.

Engagé auprès du général de Gaulle, il devient chef du service de diffusion clandestine de la France libre. A ce titre, il aide Radio Londres à préparer les émissions vers l’Europe occidentale.

Il est devenu un historien reconnu, considéré comme un spécialiste de la France libre, et auteur de nombreux ouvrages.

Voir l’entretien avec Jean-Louis Crémieux-Brilhac réalisé à l’occasion de l’inauguration.


Lire également le dossier de 16 pages spécial Musée réalisé par le Berry Républicain dans son édition du lundi 18 octobre 2010.

Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher

Site des archives départementales
Rue Heurtault de Lamerville
18000

Ouvert au public du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, et les samedi, dimanche et jours fériés de 14h à 18h.

Le musée sera exceptionnellement fermé mercredi 5 décembre et jeudi 6 décembre de 8 h 30 à 12 h 30

Tél. 02.48.55.82.60

Web : www.resistance-deportation18.fr

Le site internet du Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher ouvrira en même temps que le musée le 25 octobre sur www.resistance-deportation18.fr

Portfolio