Accueil du site > Actions > Développement durable > Environnement > Espaces naturels sensibles > La biodiversité, c’est notre meilleure alliée

La biodiversité, c’est notre meilleure alliée

Mise à jour 25 juin 2010.

Thèmes Biodiversité Chermag26 Ressources naturelles

De nombreuses espèces sont menacées par l’activité humaine. En cette année internationale de la biodiversité, il est utile de souligner le rôle essentiel que joue déjà le Conseil général pour la protection des espaces naturels, de la flore et de la faune.

Le Cher est doté d’un riche patrimoine naturel aussi complexe que diversifié. Le Conseil général se doit de protéger et de valoriser les espaces naturels sensibles (ENS). Pour mener à bien cette mission, la taxe départementale des espaces naturels sensibles a été votée en 2005. « Préserver la qualité des sites, de paysages et des milieux naturels. Aménager ces espaces pour être ouverts au public ». Tels sont les engagements gravés dans la Charte des ENS validée par l’Assemblée des Départements de France.

Un schéma départemental des espaces naturels sensibles pour 2011

Adhérent à cette charte, le Conseil général du Cher prépare le schéma départemental des espaces naturels sensibles qui sera opérationnel d’ici fin 2011. Il s’agit de favoriser une dynamique partenariale avec les acteurs locaux et les communes afin que chacun s’implique plus dans la gestion et la réhabilitation des espaces naturels. Un forum départemental des ENS est organisé chaque année.

Jusqu’à maintenant, le Département s’investit dans la réalisation de programmes spécifiques. Avec Natura 2000, il s’implique dans l’animation du site « Coteaux, bois et marais calcaires de la Champagne berrichonne ». Il a acheté une soixantaine d’hectares autour de l’abbaye de Noirlac. L’objectif : préserver les prairies et les haies du bocage, sauvegarder l’espace de mobilité naturel pour le Cher et protéger ainsi les habitats d’oiseaux caractéristiques du milieu.

Parmi les autres opérations, le Conseil général contribue depuis plusieurs années avec la fédération départementale des chasseurs, de la chambre d’agriculture, et le concours des cinq Pays du Cher, au succès de l’opération « Jachères et espaces fleuris ». C’est ainsi que 90 hectares ont été cette année semés de fleurs comme le cosmos, le souci, la tithonia ou la centaurée. Puis, 80 autres hectares, soit 22 de plus que l’an passé, l’ont été par des plantes mellifères indispensables à la survie des abeilles.

À l’engouement grandissant des collectivités locales et des exploitants agricoles s’ajoute celui du grand public pour l’embellissement des campagnes comme pour la préservation des insectes pollinisateurs. « La biodiversité, c’est la richesse même de la planète, elle nous permet une vie équilibrée et harmonieuse sur terre, c’est l’équilibre des choses », souligne Paul Bernard, vice-président du Conseil général en charge de l’Environnement et du Développement durable. Afin d’inciter tout le monde à la préserver, il alerte. « Quand la biodiversité est agressée, un nouvel équilibre se fonde mais plus restreint et avec des incidences dramatiques sur notre patrimoine ».

Fauchage raisonné

Depuis 2007, le Conseil général mène des expérimentations de fauchage raisonné des bords de routes. Cette action consiste à restreindre au maximum les surfaces fauchées au printemps et en été, de manière à favoriser le déroulement complet des cycl es biologiques de la faune et de la flore. L’objectif premier reste bien évidemment la sécurité des usagers.

Chiffre clé : 17 291, c’est le nombre d’espèces menacées sur les 47 677 inscrites en 2009 sur la liste de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Avec 756, la France est au 8e rang des pays ayant le plus grand nombre d’espèces menacées d’extinction.

A.R.