Accueil du site > Actions > Routes et transports > Viabilité hivernale > La viabilité hivernale

La viabilité hivernale

Mise à jour 6 novembre 2014.

Thèmes Circulation État des routes en hiver Routes Sécurité Transports

Le Conseil général du Cher a la responsabilité de la gestion, de l’aménagement, de l’entretien et de l’exploitation de l’ensemble des routes départementales du Cher depuis avril 2007. Il doit donc assurer le service de viabilité hivernale sur le réseau routier départemental (la voirie communale continuant à relever de la responsabilité des communes et les routes nationales 151 et 142 demeurant dans le giron de l’Etat).

Garantir une circulation sécurisée sur le territoire en cas de fortes intempéries tout en offrants aux usagers une information pertinente et actualisée sont les priorités de l’ensemble des agents du Conseil général concernés par cet important dispositif.

Le service de viabilité hivernale

Maintenir des conditions de circulation acceptables pour l’ensemble des usagers de la route (voitures, camions, cars, ….) est la mission première des services assurant la viabilité hivernale. Sur les 4 600 km de routes départementales, le réseau est réparti selon plusieurs axes d’intervention, hors situations exceptionnelles : un service permanent et un service non permanent justifient un retour à la normale plus ou moins rapide.

Service permanent et prioritaire (7j/7 de 0h à 24h). Il s’agit des grands axes, bénéficiant d’un service continu et d’un retour à la normale dans des délais relativement courts (environ 4 heures de 6h00 à 20h00 et environ 6 heures de 20h00 à 6h00, ces délais étant décomptés à la fin des chutes de neiges). Ce service représentant 890 km de routes départementales.

Service non permanent (5j/7 de 6h à 20h). Ce niveau de service est non permanent et son objectif est de maintenir des conditions de conduite acceptables entre 6h et 20h les jours ouvrés. Il concerne environ 1260 km de routes.

Le reste du réseau routier correspond aux routes dites « non classées » représentant 2 450 km. L’intervention a lieu uniquement après traitement des services permanents et non permanent, 5j/7 les jours ouvrés, pendant les heures normales de travail.

La carte des 890 kilomètres de service permanent

La diffusion de l’information

Du 17 novembre 2014 au 16 mars 2015 (fin de la période de viabilité hivernale), le Conseil général du Cher informe les usagers, pour faciliter les déplacements sur le réseau routier départemental, via un site internet, un numéro vert, ainsi qu’une courte alerte mise en ligne sur le site du Conseil général et le compte Twitter :

  • Le site : www.inforoute18.fr : il permet de visualiser le réseau routier en survolant les zones et les itinéraires au moyen d’une carte interactive. Un code couleur permet d’identifier les conditions de circulation, actualisées chaque jour par les agents de la Direction des routes du Conseil général.
  • Une version pour smartphone accessible automatiquement à l’adresse classique ou directement depuis http://m.inforoute18.fr
  • Le numéro vert : 0 800 15 15 18 : il renseigne à la fois sur les conditions de circulation, le transport scolaire et Lignes 18 ;
  • Le site du Conseil général : www.cg18.fr ;
  • Le compte Twitter : http://twitter.com/cg_18 : les utilisateurs de ce service pourront s’abonner à ce service d’alerte.

En cas de fortes perturbations, la presse locale est informée par le Conseil général des mesures prises.

Enfin, en cas d’arrêt des services de transports scolaires, un message téléphonique est directement envoyé aux familles.

JPEG - 74 ko

La viabilité hivernale en chiffres

  • 1 permanent d’information chargé de la coordination,
  • 14 patrouilleurs ou responsables d’intervention,
  • 46 chauffeurs de camions ou accompagnateurs,
  • 1 mécanicien,
  • 25 camions équipés de saleuses portées et lames, dont 22 équipées de bouillie de sel,
  • 3 000 tonnes environ de sel utilisée en moyenne chaque année, soit 250 000 € (12 sites de stockage de sel)
  • 25 000 € est le coût d’une cuve de stockage de saumure (10 cuves de stockage de saumure et 2 sites de production de saumure)
  • 150 000 € est le coût d’un camion équipé d’une saleuse et d’une lame.

Portfolio

Dans la même rubrique