Accueil du site > Actions > Aménagement du territoire > Tourisme > Loire à vélo

Loire à vélo

Mise à jour 25 juin 2010.

Thèmes Aménagement du territoire Loisirs Tourisme

Véritable outil de développement économique, « La Loire à vélo » représente dans le Cher 107 kms, allant de Belleville-sur-Loire à La Guerche-sur-l’Aubois.

Ce projet, financé à 80% par la région Centre, permettra au département du Cher de mettre en avant les paysages authentiques et sauvages de la Loire.

C’est en juin 2004 que le Conseil général accepte la maîtrise d’ouvrage pour l’aménagement de la véloroute. Le lancement du projet dans le Cher est officialisé le 30 août 2004 avec la signature de la convention « Loire à vélo » avec le Conseil régional.

Le tracé définitif est le fruit d’une large concertation engagée auprès de l’ensemble des partenaires (maires, associations, usagers).

Le Cher a privilégié l’environnement par une intégration paysagère la plus proche possible du fleuve et le recours à des matériaux répondant aux objectifs du développement durable (ex : des revêtements choisis en fonction de leur neutralité vis à vis du milieu naturel en cas de crues).

Une Loire sauvage dont le tracé se rapproche le plus possible du fleuve, tout en ménageant la beauté et l’intérêt des points de vue.

Trois tronçons

Trois tronçons opérationnels sont prévus dans le Cher, répondant à la fois à des besoins de planification et d’attractivité du territoire :

  • Premier tronçon : de Belleville-sur-Loire à Couargues La liaison du Nord du département jusqu’à Couargues avec la Nièvre et Pouilly-sur-Loire constitue un premier itinéraire touristique autonome : La route des vignobles. Ce tronçon traverse 10 communes et représente 40,2 kms dont 21,8 kms de voies propres propres pour les cyclistes et 18,4 kms de voies sécurisées et partagées.
  • Deuxième tronçon : de Couargues à Marseilles-lès-Aubigny Après le Sancerrois, le deuxième tronçon pénètre dans les paysages sauvages et typiques de cette Loire "nature". 7 communes sont concernées par ce tronçon qui représente 35,3 kms dont 14,7 kms de voies propres pour les cyclistes et 20,6 de voies sécurisées et partagées.
  • Troisième tronçon : de Marseilles-lès-Aubigny à Apremont-sur-Allier et la Guerche-sur-l’Aubois La Vallée de Germigny et le village médiéval d’Apremont-sur-Allier offrent un magnifique écrin de nature. La liaison directe avec la gare de la Guerche-sur-l’Aubois permettra un accès sud à "La Loire à vélo" par le train. Ce tronçon traverse 6 communes et représente 21,85 kms dont 9,4 kms de voies propres pour les cyclistes et 12,45 kms de voies sécurisées et partagées.

Un projet interrégional

L’idée de ce projet prend sa source en 1995 : les régions Centre et Pays de la Loire commandent une étude sur un projet d’aménagement des bords de la Loire pour la pratique du vélo

Il s’agit d’un itinéraire cyclotouristique aménagé et signalisé, constitué de petites routes peu fréquentées et de voies cyclables, longeant le dernier fleuve sauvage d’Europe et qui reliera à terme Cuffy dans le Cher à Saint-Brévin-les-Pins en Loire Atlantique, soit près de 800 km.

Seront traversés par « La Loire à vélo » : 2 régions (Centre et Pays de la Loire), 6 départements (le Cher, le Loiret, le Loir-et-Cher, l’Indre-et-Loire, le Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique), 6 agglomérations (Orléans, Blois, Tours, Saumur, Angers et Nantes), et une vingtaine de gares SNCF. Ainsi, « La Loire à vélo » représente l’un des plus gros potentiels de fréquentation des véloroutes françaises.

Mais aussi une idée européenne

« La Loire à vélo » s’inscrit dans une vision large du tourisme à vélo avec « l’Eurovéloroute des fleuves » qui reliera, à terme, Nantes à Budapest (Hongrie), soit 2 400 kms, prolongés ultérieurement vers la Mer Noire.

« L’Eurovéloroute des fleuves » traversera la France, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie et la Hongrie en suivant le Loire, le Doubs, le Rhin et le Danube.

Infos pratiques sur le site Loire à vélo