Accueil du site > Actions > Solidarité et cohésion sociale > Insertion, logement > Mesure d’accompagnement social personnalisé (MASP) > Mesure d’accompagnement social personnalisé (MASP)

Mesure d’accompagnement social personnalisé (MASP)

Mise à jour 18 janvier 2011.

Thèmes Aide aux particuliers Insertion

Mieux gérer votre budget pour mieux vivre : la mesure d’accompagnement social personnalisée.

Vous pouvez bénéficier d’une mesure d’accompagnement social personnalisé pour vous aider à surmonter vos difficultés financières.

Vous pourrez ainsi être aidé pour obtenir et consolider vos droits et être accompagné dans la réalisation de vos objectifs personnels.

Bénéficier d’une mesure d’accompagnement social personnalisé

En accord avec vous, le travailleur social qui vous accompagne habituellement dans vos démarches élabore une demande de mesure d’accompagnement social personnalisé (MASP) que vous signez.

Votre demande est ensuite transmise à la commission départementale chargée de l’instruction des demandes. Après avoir étudié votre dossier, les membres de cette commission décident de mettre en œuvre ou non la mesure d’accompagnement social personnalisé.

Vous recevez un courrier qui vous informe de la décision et le travailleur social qui a instruit votre demande en reçoit une copie.

Deux solutions

  1. Vous percevez directement vos prestations : vous êtes accompagnés par un travailleur social désigné par le Conseil général. Il vous aide à gérer vos prestations.
  2. ou vous autorisez le Conseil général à percevoir et à gérer vos prestations [1] : vos prestations sont perçues par le Conseil général qui les gère avec vous. Elles sont affectées en priorité au paiement du loyer et des charges locatives dont vous êtes redevables.

Gérer son budget, ce n’est pas toujours chose facile !

Dans quelles conditions être aidé pour faire face et surmonter des difficultés.

  • vous percevez des prestations sociales [2] ;
  • Vous avez des dettes de loyer, des difficultés à régler vos factures, à gérer votre budget...
  • Ces difficultés nuisent à votre santé ou à votre sécurité (procédure d’expulsion engagée, interruption de vos droits...).

Questions / Réponses

PDF - 3 Mo
Plaquette MASP
La mesure d’accompagnement social personnalisée
  • Pourquoi se faire accompagner ? : Pour vous permettre de retrouver votre autonomie financière. Le but de la mesure d’accompagnement social personnalisé est de vous accompagner le temps nécessaire (entre 6 mois et 4 ans au maximum), et de vous guider dans la gestion de votre budget et dans la réalisation des démarches administratives courantes. C’est un engagement réciproque entre le Conseil général et vous [3]. Elle vous est proposée lorsque votre santé, votre sécurité sont compromises, pour des raisons financières.
  • Qui vous accompagne ? : vous continuez à percevoir directement vos prestations. un travailleur social désigné par le Conseil général vous accompagne et vous aide à les gérer.
  • Et vos droits ? : vous conservez tous vos droits civiques et sociaux ainsi que votre pleine responsabilité. votre expression est toujours prise en compte, vos choix de vie sont respectés.
  • Et si ça ne marche pas ? : La mesure peut prendre fin à tout moment à votre initiative ou à celle du Conseil général. Cependant, si à l’arrêt de la mesure, vos difficultés budgétaires persistaient et si votre santé ou votre propre sécurité étaient menacées, le Conseil général pourrait alors saisir les autorités judiciaires pour vous protéger.

Qui contacter ?

  • Direction de l’insertion et de l’action sociale
    Service accompagnement et protection des majeurs
    Adresse postale : Hôtel du Département, Place Marcel Plaisant, 18023 Bourges
    Tél. : 0248252510
  • Les centres médico-sociaux
  • Maison des solidarités de Baugy
    Rue du Champs de Foire
    Tél. : 0248273395

[1] tout ou partie

[2] RSA, ASPA, APA, PCH, APL, ALS...

[3] Pour pouvoir bénéficier de l’une de ces deux mesures d’accompagnement, vous devez signer un contrat avec le Conseil général. La durée de ces deux mesures est limitée entre 6 mois et 2 ans, le temps jugé nécessaire pour remédier à vos difficultés. Toutefois, le contrat peut être renouvelé encore 2 ans, sans excéder une durée totale de 4 ans.