Accueil du site > Actions > Solidarité et cohésion sociale > Dossiers > Un fléau contre la société toute entière

Un fléau contre la société toute entière

Mise à jour 25 mars 2010.

Thèmes Chermag24 Stop aux violences conjugales

Le département du Cher n’est pas à l’abri. Les associations et le Conseil général se mobilisent pour éradiquer les violences faites aux femmes.

Sous les coups brutaux du mari et devant les yeux de sa petite fille âgée de quatre ans, une maman de Saint-Doulchard a eu la mâchoire fracassée le 6 septembre dernier. Coupable de violences répétées, l’homme a été condamné en novembre à un an de prison ferme. La correspondante sociale au commissariat de Bourges précise que 77% des 800 dossiers enregistrés en 2009 par téléphone ou lors de visites concernent des violences conjugales sous toutes leurs formes : verbales, psychologiques, physiques, sexuelles.

Le Cher n’est pas à l’abri de ce terrible fléau qui n’épargne aucune catégorie sociale ou professionnelle. Ces violences inadmissibles imposées aux femmes, notamment celles commises au sein du couple, n’ont pourtant rien d’inéluctables. Elles résultent d’un système patriarcal et de domination masculine condamnable qui perdure. Elles sont un frein à tout progrès de civilisation. C’est pourquoi les pouvoirs publics, les associations de défense des droits des femmes se mobilisent pour tirer la sonnette d’alarme, pour informer, conseiller et aider les victimes. La constitution dans le Cher d’un réseau associatif et départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes permet d’être plus réactif et plus solidaire.

Ces violences inadmissibles imposées aux femmes n’ont rien d’ineluctables

En cette année 2010, où la lutte contre les violences faites aux femmes est devenue Grande cause nationale, le Conseil général et son magazine ont choisi de participer à cet effort collectif. Depuis 2006, il s’est engagé à faire rentrer dans la vie la charte de l’État pour favoriser l’égalité des femmes et des hommes dans les politiques publiques. Il a créé dans ce but des prix départementaux individuels et collectifs. L’égalité professionnelle et le respect de la dignité des personnes figurent parmi ses deux priorités. Les services sociaux de proximité, forts des dix-sept centres médico-sociaux répartis sur tout le département, le travail des assistantes sociales et des personnels spécialisés constituent autant de points d’appui. Des contacts étroits sont établis avec les associations et les services de police et de gendarmerie afin de répondre aux situations d’urgence.

Au plan national, des lois votées en 2007 et 2008 ont permis de renforcer la prévention et la lutte contre les violences conjugales. Des progrès sont constatés, précisément pour la prévention et l’aide aux victimes.

Il est urgent d’aller plus vite et plus loin si l’on veut véritablement éradiquer cette calamité humaine et sociale.

AR.